Bien chauffer pour économiser de l'énergie

Bien aérer pour une
atmosphère saine

En hiver, lorsque le chauffage fonctionne en permanence, l'air ambiant devient rapidement très sec et de nombreuses personnes ont les yeux qui brûlent ou éprouvent des problèmes de concentration. Mais un air trop humide pose également problème, puisqu'il favorise la formation de moisissures. Dans les deux cas, un grand bol d'air frais fait des miracles. Mais que faut-il privilégier: faire circuler l'air ou simplement basculer les fenêtres? Voici comment bien aérer.

Sommaire

Pourquoi est-il si important d'aérer?

La santé constitue le principal argument en faveur d'une aération régulière. A long terme, une atmosphère trop sèche comme trop humide peut provoquer des problèmes physiques. Une humidité importante favorise en outre la formation de spores de moisissures, susceptibles à la fois d'entraîner des maladies chroniques des voies respiratoires et d'endommager la structure d'un bâtiment.

En aérant, on cherche à:

  • échanger l'air vicié contenant du CO2 contre de l'air frais riche en oxygène;
  • abaisser le taux d'humidité dans les pièces humides afin d'empêcher la formation de moisissures;
  • prévenir la peau sèche, les yeux irrités, les maux de tête ou les troubles respiratoires dans les pièces chauffées.

Voici comment bien aérer

Si vous passez toute la journée à l'intérieur, il est recommandé de faire circuler l'air trois à quatre fois par jour. En d'autres termes, ouvrir toutes les fenêtres en grand pendant une courte période pour permettre un renouvellement de l'air rapide et efficace.

Basculer les fenêtres est à éviter absolument, du moins pendant la saison froide, puisqu'une précieuse énergie de chauffage est perdue sans que la qualité de l'air intérieur ne s'améliore suffisamment rapidement.

La durée optimale de la circulation de l'air dépend de la saison. Quelques minutes suffisent par de froides journées d'hiver, tandis que vous pouvez laisser les fenêtres grandes ouvertes jusqu'à 30 minutes en été.

Aérer tout en économisant de l'énergie en hiver

Durant la saison froide, tout est question d'équilibre pour laisser entrer suffisamment d'air dans les pièces sans les refroidir exagérément. Néanmoins, tout comme vous pouvez chauffer en économisant de l'énergie, vous pouvez aérer en faisant de même. Le tout est de bien s'y prendre. Sans compter qu'une bonne aération empêche de subir des dégâts liés à l'humidité qui peuvent coûter très cher.

En hiver, le meilleur moment pour aérer est le matin, avant que la température du logement n'atteigne la valeur réglée sur le thermostat, et le soir avant de se coucher. On dort de toute manière mieux dans une pièce fraîchement aérée, et vous tirez le meilleur parti des réglages de chauffage adaptés à votre rythme de vie.

Si vous êtes absent-e de votre logement toute la journée, ces deux moments suffisent pour bien aérer en hiver. A l'inverse, si vous êtes toute la journée à la maison, il importe aussi de faire circuler l'air à midi. Plus il fait froid dehors, plus la durée d'aération doit être courte. Par des températures négatives ou lorsque le vent souffle fort, cinq minutes suffisent. Si la météo est plus clémente, vous pouvez aussi laisser les fenêtres ouvertes jusqu'à 10 minutes. N'oubliez pas de couper complètement votre chauffage durant ce temps afin d'économiser de l'énergie.

Bien aérer les pièces très humides

Les pièces où beaucoup d'humidité s'est accumulée doivent être particulièrement bien aérées. Citons notamment la cuisine où de la vapeur d'eau se dégage lors de la cuisson des aliments, la salle de bains après une douche, ou encore une pièce dans laquelle vous avez fait sécher du linge.

Le mieux est d'éviter d'emblée que cette humidité importante ne se répartisse dans tout votre logement en fermant les portes des autres pièces et en aérant par la suite la pièce concernée pendant au moins 10 à 15 minutes. Sinon, vous risquez de voir de l'humidité se déposer dans les joints de carrelage ou sur les rebords de fenêtres, créant l'environnement idéal pour les moisissures. Ce risque ne peut jamais totalement être écarté, même en aérant au maximum. Le cas échéant, il importe de retirer immédiatement les moisissures dans la salle de bains avant qu'elles ne se propagent davantage.

En cas d'absence prolongée, n'hésitez pas à demander à vos voisins ou membres de votre famille de venir ouvrir vos fenêtres de temps en temps.

Votre désinscription a bien été prise en compte.